VIOLENCES POLICIERES

Appelons un chat un chat. Il n’y a qu’en France où on ne prononce pas les sacro-saints mots VIOLENCES POLICIERES.

MOYENNE DE 366 TIRS DE LBD PAR ACTE GILETS JAUNES

APRES UN AN DE GILETS JAUNES, SELON LES SOURCES DU MINISTERE: 19071 TIRS DE LBD POUR 52 ACTES DES GILETS JAUNES. UNE VRAIE GUERRE. COMBIEN DE COUPS DE MATRAQUES ???????

ALLO PLACE BEAUVEAU ? BILAN ETABLI PAR MEDIAPART (Sources articles et Ministère). Nécessite un abonnement.

Depuis des mois, des réponses sont demandées à l’Igpn, peu, très peu de dossiers aboutissent. Une excuse est à chaque fois avancée pour justifier les nombreuses bavures.


LES PRATIQUES DE LALLEMENT SONT-ELLES ILLEGALES ?

Un étudiant belge interpelle Macron sur les pratiques policières en France


Les forces de l’ordre sont aussi des victimes. Le système en place tue des policiers. Ils sont pressés comme des citrons. Sous la menace de sanctions ou de licenciement, on les oblige à obéir à des ordres parfois incohérents (l’exemple d’Alexandre Langlois qui s’y est opposé en atteste). D’illusoires primes d’heures supplémentaires leur sont promises. Le préfet Lallement a engagé les forces de l’ordre dans une guerre personnelle contre les Gilets Jaunes pour laquelle on les conditionne semaine après semaine à devenir des machines de répression. Une situation psychologiquement difficile. Certains lors d’un moment de cafard ou après un long processus de découragement commettent l’irréparable en mettant fin à leurs jours, plongeant famille, collègues et amis dans le désarroi.